Le « door-to-door » mis à la porte !

Traveldoo fait partie du groupe Expedia. De nombreuses discussions passionnantes ont lieu entre nos différents services afin de déterminer « ce qui fonctionne » et ce que sera l'avenir de la réservation de voyages. L'un des derniers sujets abordés est celui des réservations « porte-à-porte », une approche tentée de différentes façons par Rome2rio, KDS et Serko, entre autres. L'idée est toute simple : ne pas imposer d'expérience d'achat au voyageur. Faire pour lui tout le travail préparatoire et lui proposer uniquement un bouton de réservation.

Lors d'une discussion, l'un des employés seniors de l'entreprise a parfaitement résumé selon moi cette politique en disant : « La réservation porte-à-porte ? C'est une excellente idée ! Malheureusement, c'est une mauvaise excellente idée ». Ce qu'il voulait dire par là, c'est que bien qu'on puisse admirer l'ambition et l'élégance de ce concept, ce n'est pas ce que veulent les utilisateurs. Souvent, lorsqu'on demande aux gens quel est leur passe-temps préféré, beaucoup répondent « le shopping ». Et cela s'explique très bien. Lorsqu'on admire les vitrines de Noël ou qu'on trouve enfin un jouet difficile à trouver, il semblerait que cela active dans notre cerveau le « circuit de la récompense ». Cela entraîne la sécrétion de composés chimiques, qui causent une sorte d'« euphorie du shopping ». Il se passe la même chose lorsqu'on trouve un bon hôtel pour son prochain voyage d'affaires ou qu'on parvient à obtenir un siège avec plus de place pour les jambes dans l'avion.

La réservation porte-à-porte, destinée à épargner aux voyageurs le trauma du shopping pour leurs déplacements, est une technologie de suppression des contraintes. Toutefois, le faible enthousiasme qu'elle suscite chez les voyageurs montre qu'il s'agit plutôt de la privation d'un plaisir.

L'un des mantras de l'approche produits du groupe Expedia est « tester et apprendre ». Notre société mère a plus de 189 milliards d'enregistrements de données sur le comportement des consommateurs. Nous analysons ces données et les utilisons pour améliorer chaque réservation. Elles nous donnent des informations sur la façon de créer des produits adaptés au voyage d'affaires. De ce fait, lorsque les données d'un test indiquent que, lorsqu'ils ont le choix, les utilisateurs ne veulent pas d'une expérience « porte-à-porte », nous apprenons à écrire un scénario différent.

Articles Tags :
  • #produit
  • #danielfitzgerald
  • #novembrewsletter

Autres articles

La récupération de TVA peut-elle être innovante ?

Lors de nos précédentes newsletters nous avons exploré un nouvel axe d'conomies au travers de la récupération des miles au profit de l'entreprise. Aujourd'hui nous aborderons un sujet plus connu mais qui reste encore sous exploité par les Entreprises : la récupération de TVA sur les frais professionnels.