Quand l’« Affaires » devient conforme !

S’il y a bien une référence qui sert à tout le monde et en toute circonstance, c’est incontestablement le document de « la politique voyages et déplacement » de l’entreprise !

Si la règlementation écrite a connu des débuts difficiles, elle a pris toute son ampleur avec la mise en place des outils en ligne. Souvenez-vous : à l’ère des réservations voyages commandées directement par téléphone auprès de son agence, la politique voyages, diffusée par email ou consultable depuis l’intranet était difficilement applicable et appliquée.

Cette ère est heureusement révolue ! Révélée au grand jour par les outils en ligne, la simple note en format papier s’est débarrassée de son anonymat et de son opacité ! Avec Traveldoo, chaque ligne manuscrite est dorénavant paramétrée dans l’interface. Toutes les règles de l’entreprise sont à présent cadrées et finement pilotables. Clairement visualisables, plus de secret pour les utilisateurs !

Alors maintenant que tout est sous contrôle, si on allait plus loin ?

Les classes de transport : la base de toutes les règles

Les autorisations de voyages liées aux déplacements aériens et ferroviaires sont généralement définies au niveau de la classe de réservation qui peut être associée à un second facteur tel que la destination, la durée de transport, le statut du voyageur ou encore le type de mission.

Exemple : Classe économique pour les vols nationaux et continentaux, Classe affaires autorisée pour les vols de plus de 6 heures, Seconde classe pour les trajets train d’une durée inférieure à deux heures, Première classe rail autorisée pour les cadres ou les allers-retours journée…

Pour aller plus loin dans le pilotage et optimiser leurs coûts de déplacement, certaines sociétés intègrent une notion de prix de référence sur leur top destinations afin de déterminer le transporteur préconisé ou le montant autorisé par axe et classe de réservation.

Exemple : Un tarif de référence en classe économique avec Air France sur l’axe Paris-Genève, un plafond fixe défini en affaires pour les trajets à destination de New-York, un tarif de référence dynamique basé sur le meilleur tarif disponible avec une tolérance de + ou- 10%… 

Les limites de la classe transport

A la fois simple et pratique, la définition des droits axés sur la classe de transport peut présenter des limites de choix et mettre de côté certaines options potentiellement intéressantes voire plus avantageuses.

Sur la place du marché « Yield Management* », la concurrence se fait de plus en plus rude. Les transporteurs étalent leurs offres de plus en plus alléchantes et alpaguent les clients à grands cris de promos ! Très friands de bonnes affaires à titre personnel, les voyageurs sont à l’affut des bonnes opportunités de voyages qu’ils souhaitent également consommer à titre professionnel.

L’opportunité d’avoir mieux pour moins cher, pourquoi s’en priver ? Pourquoi ne pas ouvrir en permanence l’accès aux bons plans ? C’est la proposition de Traveldoo qui vient de livrer une nouvelle fonctionnalité permettant de moduler l’affichage tarifaire en se basant non plus seulement sur la classe de transport mais aussi sur le prix du billet !

La nouvelle option « tolérance tarifaire » de Traveldoo

Vous pouvez dès à présent ajuster vos règles de voyages et axer vos politiques sur des tolérances tarifaires sans tenir compte de la classe de réservation dans certains cas opportuns.

Pour rappel, les configurations disponibles dans Traveldoo permettent de paramétrer les règles de voyages (classe de transports autorisées) mais aussi de déterminer des autorisations (fenêtres de recherche, temps de trajets, nombre de correspondances…) et de définir des restrictions (tarifs de référence, tolérances accordées…).
Jusqu’à présent, les règles de cabines prenaient toujours le pas sur les limites de tarifs fixées. Par conséquent, une offre de classe supérieure était systématiquement considérée comme non conforme à la politique voyages, quel que soit son tarif.  Il est désormais possible de passer outre la restriction de classe et de considérer une offre de classe supérieure comme conforme à la politique voyage de l’entreprise à partir du moment où celle-ci est proposée à un tarif moindre par rapport au tarif de référence.

Exemple : Recherche d’un vol Paris-Berlin avec classe économique autorisée, 

Cas 1 : Tarif de référence en classe économique à 437 € + aucune plage de tolérance de l’entreprise configurée
-> Résultats sans l’option Traveldoo: Affichage classe affaires non conforme à la politique voyages
-> Résultats avec l’option Traveldoo : Affichage classe affaires « promotionnelle » à moins de 437 € conforme à la politique voyages

Cas 2 : Tarif de référence en classe économique à 437 € + plage de tolérance configurée à plus ou moins 200 €.
-> Résultats sans l’option Traveldoo : Affichage classe affaires à non conforme à la politique voyages
> Résultats avec l’option Traveldoo : Affichage classe affaires promotionnelle à moins de 437 € conforme & classe affaires jusqu’à 637€ conforme (437 € + 200€ de tolérance) 

Traveldoo vous livre une fonctionnalité bien utile pour revaloriser le confort du voyageur et garantir l’accès aux classes supérieures à moindre coût dans la limite des budgets préalablement fixés. Une petite option qui ravivera à coup sûr les voyageurs… Fini d’entendre l’éternelle question frustrante « mais pourquoi je ne peux pas voyager en première alors que j’ai trouvé un tarif moins cher qu’en seconde » ?

* Yield Management = pratique de gestion utilisée par les prestataires permettant de faire varier les tarifs disponibles à la vente en fonction du taux d’occupation.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Globalisation du T&E : un vrai casse-tête ?icon sendNEWSLETTER