C’est une innovation ? Non une Révolution.

Nous avons tous entendu parlé du Bitcoin, cette crypto monnaie à la réputation sulfureuse et mystérieuse, qui a vu sa valeur multipliée par 12 depuis le début de l’année pour atteindre aujourd’hui 12000€.

Certains sites marchands commencent à envisager le paiement en Bitcoin, le voyage d’affaires peut-il être concerné ? Rien n’est moins sûr, les crypto monnaies comme le Bitcoin, Ether ou autres, semblent encore loin de la définition légale de la monnaie dont la première qualité est le pouvoir libératoire. En d’autres termes pouvoir légalement se libérer d’une créance. La volatilité de la valeur des crypto monnaies devrait aussi freiner les entreprises pour les opérations courantes.

En revanche le Bitcoin est fondé sur une technologie qui ouvre un vaste domaine d’applications : La BlockChain ou chaîne de blocs.

Et, bonne nouvelle, la Blockchain peut exister sans le Bitcoin !

Pour nombre d’experts, cette technologie est la plus importante innovation depuis internet, 2 milliards de dollars (USD)  ont déjà été investis en 2017 par les start up et les entreprises, en particulier le secteur financier. La blockchain est une technologie qui permet le stockage numérique et la transmission de données de façon décentralisée et sécurisée.  Une grosse base de données partagée capable de recenser l’intégralité des échanges réalisés entre les membres d’une même blockchain.

Yves Caseau et Serge Soudoplatoff, auteurs de l’ouvrage « La blockchain, ou la confiance distribuée » , définissent très simplement le mécanisme :
« La blockchain est une technologie novatrice qui permet à des utilisateurs d’effectuer des transactions financières ou non, garanties et auditables par tout le monde, sans avoir besoin d’un tiers de confiance. »

La liste des caractéristiques de la blockchain est de nature à piquer la curiosité de l’observateur ou de l’acteur du voyage d’affaires :

1.    Transparence et Supression des intermédiaires, des 1/3 de confiance et des organes de contrôle. La technologie est fondée sur les échanges de pair à pair (P2P).
2.    Traçabilité, l’ensembles des échanges présents et passés peuvent être consultés par tous les intervenants
3.    Sécurité, théoriquement impossible à pirater (mais l’avenir nous le dira !)

Contrairement aux Bases de Données classiques, la Blockchain est « distribuée » ou partagée sur différents ordinateurs appelés « nœuds » du réseau. Différents exemplaires des données existent simultanément ce qui complique considérablement les tentatives de piratage. Les échanges sont enregistrés sous formes de blocs de transactions, ces blocs mis bout à bout forment une chaîne, la fameuse chaîne de bloc.

La sécurité induite par la décentralisation de la Base de Données est renforcée par un système de cryptage (échange de clef privée, clef publique). Les échanges sont validés par les membres du réseau ou un processus appelé « minage » réalisé par des particuliers rémunérés pour utiliser la puissance de calcul de leurs processeurs.

Les domaines d’application sont nombreux, la finance (les opérations de levée de fonds sans intermédiaires existent déjà), les Banques, l’économie collaborative pour le coût sans intermédiaire, les assurances, l’énergie et …le voyage.

Amadeus a publié en octobre dernier sa vision des applications blockchain pour le voyage :

  • une identification plus simple et sécurisée du passager
  • un meilleur suivi des bagages,
  • des programmes de fidélité plus intuitifs
  • une simplification des paiements entre les agences de voyages et les compagnies aériennes.

La vision est ambitieuse, mais effectivement la synchronisation de l’information simultanée et la réalisation d’un paiement est d’ores et déjà accessible.
De même l’émergence de blockchains privées associées à des « smart contracts »   permettent de traiter une plus grande complexité de traitement et le souci de gouvernance.
Mais quid du voyage d’affaires ?  Une technologie qui permet la synchronisation des données personnelles, la transmission sans intermédiaire d’informations vérifiées, l’automatisation des processus de validation, la transparence quasi parfaite sur les prix, ne devraient pas laisser indifférent.

Si la finalité de la Blockchain semble être de redonner, de facto, le pouvoir aux individus, quel est l’avenir pour les plateformes intermédiaires ?

Les sites de VTC, de locations collaboratives pourraient être désintermédiés de même que les self booking tools, les plateformes hôtel ou les agences de voyage en ligne. Chaque utilisateur pourrait effectuer des transactions de pair à pair, et bénéficier d’une connexion directe optimisée (relation directe avec le chauffeur, le loueur, le transporteur, ou l’hôtel …)
Nous ne sommes qu’au début de cette révolution annoncée, gageons que les débats seront soutenus autour de cette nouvelle technologie et que les professionnels du secteur sauront s’adapter pour vous apporter le meilleur service.

Si ce sujet « disruptif »  suscite votre intérêt nous ouvrirons cette rubrique aux spécialistes du secteur dans nos prochaines new letters et publierons les commentaires et réflexions que vous voudrez bien nous faire parvenir.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Strike pour l’association  European Foundation For Cambodian Children (EFCC) !Road Warrioricon sendNEWSLETTER