C’est moins cher sur Internet ?

QUESTION: ‘Quelle est la remarque la plus entendue depuis l’implémentation des SBT dans les entreprises ?  ‘
REPONSE: ‘Cet outil n’est pas fiable, moi, je trouve moins cher sur Internet ! ’.  

Chargés de Voyages, Acheteurs et Travel manager se confrontent sans cesse aux remontées des utilisateurs qui s’interrogent sur l’exhaustivité des propositions disponibles dans les SBT…

Il fallait s’en douter, le sentiment de « culpabilité visuelle » prôné comme un des avantages majeurs du « online » avec en moyenne 20 % d’économie réalisable sur les prix des billets est à double tranchant.
En offrant une interface comparative des offres disponibles pour un même trajet (tarifs, transporteurs, horaires…) Traveldoo attise également la curiosité des voyageurs. Nouvellement paré du statut d’agent de voyages, ils deviennent soucieux de sélectionner le meilleur rapport qualité prix et comparent inévitablement avec l’outil d’information universel : Internet !

Mais la comparaison n’est pas chose aisée et être expert voyages, c’est un métier ! Alors jouons le jeu de la transparence, meilleur moyen de revaloriser la performance !

Les règles et principes de base qui mettent tout le monde d’accord

1 – Ce n’est pas Traveldoo qui fait les prix
Le B.a.ba c’est les GDS et les GDS sont les mêmes pour tous !
En tant que fondations du système, ces plateformes tarifaires sont les bibles des prestataires qui sont maîtres du contenu. Les transporteurs, hôteliers et loueurs de voitures sont garants des chargements et des disponibilités accessibles. Traveldoo est utilisé comme une vitrine à disposition des voyageurs qui peuvent ainsi faire leurs courses dans cette vaste boutique en ligne.

2- Les résultats sont éphémères 
Le moteur de recherche Traveldoo permet de visualiser les disponibilités en temps réel.
Le principe ? Une demande = un résultat. Une nouvelle demande = un nouveau résultat…
Rythmé par l’incessant Yield management (*) des prestataires, l’affichage est donc le résultat unique et éphémère des propositions réservables sur Traveldoo à l’instant T. Une seule seconde suffit à faire varier la donne de deux recherches similaires.

3- Comparons ce qui est comparable
Si je m’amuse à challenger les tarifs sur le web, je dois m’assurer que je compare bien des pommes avec des pommes ! Alors, je vérifie les conditions de billets : flexibilité, dates, classes, bagages, siège, repas, assurance… pour mettre en balance deux prestations strictement identiques. Exercice d’autant plus périlleux si je veux m’appliquer à lancer deux recherches parfaitement simultanées et considérer qu’un des deux moteurs affiche potentiellement la dernière place disponible au détriment de l’autre !

4- Si je trouve moins cher ailleurs, on ne me rembourse pas la différence 
Pour pimenter les comparaisons, les prestataires jouent des gammes tarifaires et usent à merveille des prix d’appel pour se mettre en avant. Alors avant de crier victoire et d’incendier mon Travel Manager, je finalise bien les étapes de commande sur les sites marchands ! Je me rends vite compte que les tarifs aériens annoncés sur les premières pages excluent les fameuses taxes aéroport et carburant que Traveldoo intègre dès le départ !

5- Tout le monde négocie et l’engagement paye 
Sur le même principe que les tarifs négociés accordés aux sociétés, les prestataires accordent des conditions avantageuses aux distributeurs en contractualisant avec les grands réseaux capables de s’engager sur des volumes conséquents de ventes annuelles. Cette technique « d’allotement » permet aux revendeurs de proposer une offre compétitive et exclusive sans se soucier de la saisonnalité. Bien joué ! Si j’avais la même force de frappe, je ferais surement la même chose !

6- Quelques parts du gâteau sont réservés 
Même si la quasi-totalité des offres sont partagées et mises en vente de manière égalitaire sur différents canaux, les prestataires se réservent le droit du direct.
Alors :

  • Oui : un appel téléphonique permet d’obtenir des places alors que Traveldoo n’affiche plus de disponibilité
  • Oui : les connexions en liens directs offrent des conditions différentes et des remises supplémentaires
  • Oui : certains tarifs sont réservés aux offres loisirs et non réservables pour un déplacement pro….

Mais cela reste les exceptions qui ne confirment pas la commande hors Traveldoo !

7- Une histoire de time window 
Traveldoo simplifie l’expérience utilisateur avec une interface qui ajuste automatiquement l’affichage sur la base du paramétrage déterminé. Les propositions respectent non seulement les règles de politique voyages mais aussi les amplitudes horaires adaptées aux besoins. Inutile de proposer le départ de 17h au voyageur désireux de prendre un vol matinal ni de le perdre dans la masse des 25 trajets ferroviaires pour un aller-retour en train dans la journée. Traveldoo présente donc les options adaptées, pas forcément les plus économiques mais « les plus pertinemment » réservables !

8- Traveldoo, c’est mon choix
Plus qu’une plateforme tarifaire, Traveldoo est le canal unique centralisé qui porte ma politique et ma stratégie déplacement de bout en bout. C’est mon partenaire à tous les niveaux qui garantit l’application de mes contrats, le respect de ma politique voyages, le pilotage de mes fournisseurs, le paramétrage des workflows, le contrôle des dépenses, la sécurité de mes voyageurs, la centralisation des volumes pour négocier, la réconciliation de mes factures, … Et ça, ça n’a pas de prix…

(*) Yield Management = pratique de gestion utilisée par les prestataires permettant de faire varier les tarifs disponibles à la vente en fonction du taux d’occupation.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Je me rapproche de l’ordre de mission !Quand l’« Affaires » devient conforme !icon sendNEWSLETTER