Une intelligence partagée plutôt qu’artificielle

Après quelques jours passionnants passés à la conférence européenne annuelle GBTA Francfort, j’ai pris le temps de réfléchir aux principaux sujets abordés.
L’intelligence artificielle. Je suis assez convaincu par l’idée que l’on surestime les évolutions technologiques à court terme et qu’on les sous-estime à long terme. Cela apparaissait avec évidence lors des nombreuses sessions pédagogiques qui mettaient fortement l’accent sur l’intelligence artificielle.

Tous les conférenciers semblaient adopter un scénario de type « les robots débarquent », tout en échouant le plus souvent  à créer un discours vraiment pertinent sur le sujet ou à apporter des exemples concrets sur la manière dont ce phénomène transformera notre industrie. À long terme, il est certain que l’IA façonnera un grand nombre de nos expériences, notamment de voyage.

Pourtant, il semble que l’IA n’ait pas encore modifié radicalement l’expérience des utilisateurs.

« L’innovation interprofessionnelle »
La vision plus simple et pertinente de la transformation que nous allons vivre est venue de Ramon Vullings, le « DJ des idées ».
Celui-ci nous a proposé de « réimaginer notre manière d’agir » et de nous inspirer des autres secteurs. C’est ce qu’il appelle l’« innovation interprofessionnelle ». Vullings a partagé des anecdotes et expériences amusantes sur la convergence des industries et nous a invité à nous demander comment utiliser la technologie pour simplifier la vie des utilisateurs.

Il a également insisté sur le fait qu’il ne s’agit pas de recopier ce qui se passe dans les autres industries mais de viser un leadership éclairé :
« Pour l’innovation interprofessionnelle, ne copiez pas ce que font les autres mais les raisonnements dont découlent leurs idées ».

Il a partagé de nombreux exemples de réussites, comme celui des trains d’atterrissage, qui ont inspiré la première poussette pliable de MacLaren, et les arrêts de ravitaillement en Formule 1, qui ont servi de modèles au service « drive-in » des restaurants rapides. Un grand nombre des problèmes auxquels nous sommes confrontés ont probablement été résolus dans d’autres secteurs, mais il faut faire preuve d’une réelle détermination pour débusquer les solutions apportées.

La technologie continue de faire progresser l’industrie
Sujet récurrent de mes discussions avec les acheteurs et les fournisseurs, la technologie continue d’être une force directrice, et les espoirs qu’elle suscite sont aussi grands que son développement est rapide. La conférence GBTA a posé la question de la tendance la plus importante lors d’un débat animé concernant l’évolution de notre manière de réserver et de gérer les voyages d’affaires.

L’IA, thème le plus brûlant de la conférence, a logiquement été élue tendance phare des cinq ans à venir. Et même s’il ne fait aucun doute que l’économie collaborative a eu un impact considérable, il est apparu pour de nombreuses personnes que cet élément crucial était déjà une tendance établie, avec 18 000 nouveaux clients professionnels de plus chaque mois.

Nous sommes tous en quête d’innovation et souhaitons tous que notre industrie se débarrasse de sa piètre réputation pour cette raison, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que nous devrions nous concentrer sur la recherche de solutions simples en gardant à l’esprit ce que sont fondamentalement les voyages d’affaires. Il s’agit de changer nos manières de penser au lieu de toujours s’agripper aux tendances du jour.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Experts amateurs : Infos & DivertissementsÊtes-vous prêt pour le RGPD ?icon sendNEWSLETTER