Faut-il « incentiver » les voyageurs d’affaires ?

Le salon Business Travel Show qui s’est tenu à Londres les 21 et 22 février a été riche en nouveautés et les annonces ont été nombreuses. Pour Traveldoo c’est un rendez-vous incontournable et une formidable occasion de rencontrer nos clients et partenaires mais aussi de donner un éclairage sur nos orientations. En marge du salon, les thèmes des conférences ont été variés et certains bien connus comme la révolution attendue autour du NDC ou la mise en place de la norme RGPD.

Il a beaucoup été question de coûts et d’économies, repris dans plusieurs conférences avec une question qui semble se dégager : « faut-il rétribuer ou rémunérer les voyageurs d’affaires lorsqu’ils font faire des économies à leur entreprise ? ».

Les gratifications accordées aux voyageurs d’affaires existent depuis longtemps, avec les miles gagnés au cours de déplacements aériens, l’attribution de bons d’achat ou bien encore avec un package voyage global. Dans ce cas précis, si le voyageur trouve une chambre d’hôtel moins chère que ce que son entreprise peut rembourser, il pourra, en contrepartie, être autorisé à dépenser plus pour ses repas. A l’inverse, rappelons que certaines entreprises peuvent récupérer les miles gagnés considérant que le voyage a été payé par l’entreprise et peuvent être par conséquent utilisés pour financer d’autres voyages à moindre coût contribuant ainsi la réduction globale du budget voyage.

Il appartient à chaque entreprise de définir des règles claires en la matière.

Certaines agences d’un nouveau genre, sont convaincues que les entreprises peuvent aller plus loin et réaliser plus d’économies en rémunérant directement les voyageurs d’affaires parcimonieux avec l’argent de l’entreprise. Par exemple, si le budget alloué à la chambre d’hôtel n’est pas totalement dépensé, l’entreprise peut aller jusqu’à reverser au voyageur une partie de l’argent économisé.  Ces entreprises pourraient économiser jusqu’à 25% sur le coût d’un voyage tout en ayant une meilleure visibilité sur leur politique de voyage et les économies réalisées.

Mais tout le monde n’est pas du même avis.  Pour d’autres agences, il n’est pas question d’incentiver ou de rémunérer les voyageurs, c’est même une mauvaise idée qui cache le vrai problème de la politique voyage.  Il n’appartient pas aux voyageurs d’améliorer la politique voyage de leur entreprise ou de réaliser des économies. Cette approche pourrait présenter certains risques.

Premièrement, il créerait des disparités et des clivages entre les salariés, qui ne seraient plus tous logés à la même enseigne selon leurs moyens. Ensuite, il pourra mettre le voyageur d’affaires en danger. Effectivement, pour baisser le prix de sa chambre d’hôtel, celui-ci pourrait être tenté de réserver un hôtel certes peu cher, mais situé dans un quartier dangereux ou trop éloigné du lieu où il doit se rendre, ou encore de ne pas se reposer suffisamment suite à une réservation en classe économique plutôt qu’en classe affaire, etc. Enfin, cette politique d’incentive pourrait donner une mauvaise image de l‘entreprise qui inciterait ses salariés à faire des économies plutôt que leur travail.

Il ressort qu’une politique voyage bien pensée et bien appliquée reste l’élément clé pour réaliser des économies. Selon BCD Travel, les entreprises réaliseraient 15 % d’économies si elles faisaient appliquer leur politique voyage, une réservation d’hôtel sur deux étant effectuée hors politique.

Le modèle de rémunération des voyageurs sur les économies réalisées présente des risques et il vient surtout substituer le salarié aux règles et prérogatives de son entreprise.

Les entreprises ont tout intérêt à mieux communiquer sur leur politique voyage pour qu’elle soit mieux comprise, appliquée et profitable à tous.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Proactivité et organisation, locomotives de la mise en conformité RGPDGrèves Voyageurs Affairesicon sendNEWSLETTER