J’évalue ma dépense aérienne annuelle

Chaque année, l’étude de la dépense aérienne est incontournable !

Au-delà de quantifier le poids et l’évolution de la dépense Air, l’analyse de la consommation est un outil de Travel Management précieux utilisé pour l’encadrement des politiques achats, le pilotage des contrats fournisseurs, la définition des règles de politiques voyages, l’ajustement des droits collaborateurs…

Mais l’exercice n’est pas simple ! Pour assurer une juste comparaison et utiliser vos résultats à bon escient, voici quelques règles et astuces utiles.

  1. Travailler la base de son reporting

Avant de se lancer, il faut assurer la pertinence de sa base de travail en sélectionnant les bonnes données du bon reporting :

  • Utiliser une base de données précise

L’utilisation du reporting agence de voyages est préconisée étant donné qu’il fournit un état complet des réservations avec les commandes qui ont été formalisées via Traveldoo mais aussi celles qui ont été réalisées hors outil directement auprès du conseiller voyages.

  • Isoler les billets réservés et facturés

La dépense aérienne globale intègre toutes les opérations facturées par l’agence de voyages : commandes, modifications et annulations et résulte des coûts de billets initiaux mais aussi des frais additionnels de modifications et des éventuelles pénalités facturées par les compagnies selon les typologies de billets. L’analyse doit porter uniquement sur les données de réservation des billets émis. Il faut donc exclure les montants associés aux modifications et aux annulations.

  • Sélectionner les lignes de frais

Afin de considérer les bons montants, il faut porter une attention particulière au type du reporting utilisé. Le format monodirectionnel présente une ligne complète pour chaque billet tandis que le format bidirectionnel comporte autant de lignes que de segments.

Par exemple, le coût d’un billet Paris-Londres-Berlin-Paris est mentionné sur une seule ligne dans le premier cas alors qu’il est le résultat de trois lignes dans le second cas. L’analyse ne doit comporter que les montants relatifs aux commandes initiales. Les lignes de frais et les pénalités mentionnées sur des lignes additionnelles doivent être exclues.

  • Réaliser une analyse par pays

Les tarifications étant propre à chaque point de vente, il est conseillé de mener son analyse par POS (Point of Sales**) en appliquant un filtre par pays d’origine

  1. Maîtriser la notion d’ATP

Afin de comparer ce qui est comparable, il faut se familiariser avec les calculs d’ATP (Average Ticket Price) et opter pour une méthodologie consistant à segmenter la dépense aérienne globale en sous catégories à considérer distinctement :

  • Résultats par destination / Axes Origine-Destination : Je sélectionne le périmètre que je souhaite analyser. Ex : tous les axes, le top 10 société, le top 5 par zone géographique, les tops axes par compagnie aérienne…
  • Résultats par classe de confort ET classe de réservation : Je sépare les analyses par classe de réservation sur chaque classe de confort. Ex : je compare les prix moyens business des classes J, C, D, I…
  • Résultats par types de billets : J’affine mes comparaisons de prix moyens par typologies tarif (publiques vs négociés) et de billet : Flexible, semi-flexible, non flexible
  1. Relativiser les hausses de coûts

Une augmentation de la dépense aérienne n’est pas forcément synonyme d’une hausse tarifaire et je peux constater des économies même si j’ai payé plus cher.

Etonnant mais véridique ! L’explication se trouve dans l’analyse de divers facteurs : changement de politique voyages, activité de l’entreprise, hausse tarifaire de l’industrie, comportements voyageurs…

Exemple :

  • La part de billet en classe affaires est plus élevé car j’ai autorisé la Business à partir de 5h au lieu de 6h
  • L’activité de mon entreprise implique plus de déplacements à l’international
  • Les collaborateurs ont moins anticipé leurs réservations
  • Mes tarifs négociés ont augmenté de 5% mais l’industrie affiche une hausse de 10%…
  1. Performer avec Traveldoo

Une simple comparaison d’un montant d’une année sur l’autre est donc loin d’être suffisante et de nombreux facteurs doivent donc être considérés pour une analyse pertinente et utilisable. La bonne nouvelle c’est que Traveldoo vous permet de mettre en application vos résultats et de faire vivre votre analyse dans le durée grâce aux multiples options de paramétrage disponibles dans le module d’administration !

(*) ATP – Average Ticket Price = Prix Moyen des Billets

(**) POS – Point of Sales = Point de vente

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

Mesurer la satisfaction clienticon sendNEWSLETTER