Optimisez le partage pour le respect de votre politique voyages

Nous vivons dans une nouvelle ère axée sur l’idée de partage. La culture des médias sociaux, les transactions entre pairs et « l’économie de partage » sont désormais les maîtres mots. Le partage n’est pas un concept révolutionnaire, mais son application soudaine à la sphère du voyage d’affaires ouvre la porte à des questions intéressantes sur ce qu’est précisément le partage.

Dans notre monde actuel, où la connectivité est constante et l’information instantanée, les voyageurs sont habitués à avoir à portée de main des milliers de résultats de recherche, qui les aident à prendre leurs décisions en matière de réservation. Toutefois, jusqu’à récemment, les acteurs de l’industrie s’accordaient tous sur le fait que la culpabilité visuelle seule (l’idée que les voyageurs, en voyant des tarifs de vols bas et élevés, opteraient pour le prix le plus bas) les inciterait à choisir les réservations en ligne plus économiques. Comme on pouvait s’y attendre, cette idée a bien mal vieilli, car les agences de voyages en ligne et les compagnies aériennes ont intégré des outils en ligne, et les voyageurs ont commencé à organiser leurs voyages en dehors du bureau.

Les outils de réservation en ligne des entreprises ont répondu en renforçant leurs capacités d’application des politiques, mais les politiques voyages ne sont jamais universelles, même au sein des sociétés de plus petite taille. La visibilité et l’information préventive sont finalement devenues les clés d’une application en ligne réussie, et le partage ne va pas plus loin.

La mise à disposition d’informations sur les politiques et les prix pour les voyageurs a toujours représenté une approche solide, mais il existe d’autres possibilités via le partage de nouveaux types de données avec les voyageurs. Et s’ils pouvaient voir leurs choix de réservation associés aux politiques de leur entreprise au niveau du point de vente ou avant ? Et s’ils pouvaient aussi voir à quel niveau ils se situent en matière de dépenses de voyage par rapport à leurs collègues ?

L’ancienne notion de la culpabilité serait remplacée par le contexte.

La culpabilité visuelle peut toujours être efficace dans certains domaines, mais en partageant une vision dans le contexte plus large, les voyageurs se retrouvent ainsi face à d’autres questions :

  • « Comment mon voyage se place-t-il par rapport à celui de mes collègues ?»
  • « Pourquoi mon voyage est-il plus cher que la moyenne ? »
  • « À quel niveau puis-je améliorer mes dépenses ? »

En effet, le partage des données de benchmarking peut faire une plus grande différence que l’économie de quelques points de pourcentage sur une poignée d’achats anticipés : ce type de données peut aider à faire comprendre aux voyageurs comment respecter une politique voyages.

Une assistance peut certainement être utile même aux voyageurs les mieux informés afin de faire les meilleurs choix. En utilisant les données de benchmarking, les agences de voyages, voire les entreprises individuelles, peuvent également exploiter le potentiel caché du contexte pour favoriser la conformité à la politique voyages.

La tendance à la disponibilité de l’information ne cesse de croître. Adopter cette tendance et offrir aux voyageurs de nouveaux moyens d’obtenir leurs informations constitue sans aucun doute un pas important vers la réussite. Le partage peut être un facteur de poids en matière de données de voyage, et le secteur progressera d’autant plus en plaçant ces données au premier plan des expériences de réservation des voyageurs pour améliorer les programmes T&E.

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

hackathonfraisicon sendNEWSLETTER