Parité et voyage en sécurité

Les entreprises rivalisent d’effort pour corriger le déséquilibre hommes femmes dans leur recrutement et l’équité de traitement.  Après de longues années de blocages ou de fausses avancées, la parité semble aujourd’hui mieux engagée, plus systématique.

Une conséquence directe est l’augmentation du nombre de voyageuse d’affaires.  Le cercle des « road-warriors » s’étend très largement à nos collègues féminines.

Il est donc temps d’intégrer cette dimension dans l’organisation des voyages de l’Entreprise.

Nos collègues féminines sont aussi averties, et habiles à voyager que les hommes mais l’étude de Maiden-Voyages Women in Business Travel de 2016 est édifiante sur la réalité du risque pour les voyageuses d’affaires.

  • 24% des femmes en déplacement professionnel voyageaient dans une situation défavorable (par exemple, vol, agression physique, harcèlement sexuel ou agression, tentative d’enlèvement et intrusion dans des chambres d’hôtel).
  • 67% étaient mal à l’aise dans les transports en commun et en marchant dans une ville inconnue.
  • 55% ont déclaré ne pas se sentir en sécurité seules dans un taxi.
  • 31,4% des femmes en voyage d’affaires ont été victimes de harcèlement sexuel lors d’un voyage.
  • Pourtant, seulement 5% des femmes avaient suivi une formation sur la sécurité des femmes en voyage d’affaires et 31% ont déclaré que leur employeur n’avait pas suffisamment encadré leur déplacement.

Si nous voyons les initiatives se multiplier comme les taxis réservés aux femmes, un accueil plus adapté dans les hôtels allant pour certains jusqu’à réserver un étage pour les voyageuses, l’émergence de services spécialisés (assurance, ou agence de voyages), la première étape pour l’employeur est d’aménager sa politique de voyage.

Forbes citait récemment les chiffres de l’association Global Business Travel Association, si plus de 50% de Entreprises adhérentes confirmaient que le pourcentage des voyageuses d’affaires avait fortement augmenté sur les 3 ou 5 dernières années, seules 18% en tenaient compte dans leur politique de voyages.

Ce chiffre est paradoxalement bas, alors que 70% des adhérents reconnaissent que la voyageuse d’affaires est plus exposée que son homologue masculin.

Le principal point de risque semble lié à l’Hôtel et au transport terrestre lors des transferts.

Deux actions immédiates pourraient être prises :

  1. Inscrire à la politique de voyages que les voyageuses d’affaires réserveront dans les étages les plus élevés des hôtels référencés par l’Employeur en évitant le rez-de-chaussée ou le 1er étage,
  2. Mettre en place des contrats de transport terrestre avec des compagnies locales sérieuses au moins sur les destinations les plus exposées.

Enfin, former davantage ses voyageurs femmes et hommes aux meilleures pratiques pour voyager en sécurité semble rapidement et facilement atteignable.

En attendant la mise en place des bonnes pratiques, AIG Travel for Women website propose une longue liste de conseils de bons sens en matière de voyage au féminin à laquelle vous pourrez avantageusement vous reporter.

http://www.travelguardworldwide.com/aig-travel-for-women

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

7 bons plans pour des voyages d’affaires malins !icon sendNEWSLETTER