Regardons au-delà des GAFA !

Amazon, Google, Facebook, Apple, Airbnb, Uber, ou Netflix : les GAFA et plus largement les géants de la Silicon Valley nous font rêver. Ces entreprises ont pour point commun d’avoir fait bouger les lignes et disrupté des pans entiers de l’économie, même si elles posent aujourd’hui encore de nombreuses questions : fiscalité, droit social, distorsion de concurrence… Le vieux continent aimerait lui aussi jouer dans la cour des grands et les Européens multiplient les initiatives pour faire émerger leurs “champions”, à l’image de ce que font la Frenchtech ou la BPI en France par exemple.

Et pourtant malgré tous les efforts, aucune alternative européenne ne semble pouvoir rivaliser avec les mastodontes américains. Les spécificités du « vieux contient » – multitude de pays, de langues, régulations multiples et exacerbées… – freinent l’émergence de géants européens. A contrario, l’Inde et la Chine offrent un marché domestique unifié à leurs entrepreneurs, leur facilitant ainsi l’accès à une ouverture internationale.

Obsédée par les GAFA, l’Europe risque de passer totalement à côté de l’émergence des géants de demain qui ne seront plus Américains mais Chinois.  Regardez Tencent et Alibaba par exemple, ce sont eux qui vont bousculer le marché mondial ! Ils naissent et évoluent dans un marché domestique, où ils bénéficient de la bienveillance de l’Etat et ne souffrent pas (ou très peu) de la concurrence. Des conditions qui leur assurent une croissance confortable au gré de l’élévation du niveau de vie de la population. Leur caractère incontournable leur permet d’investir sans cesse dans de nouveaux secteurs, (bien plus qu’Amazon et Google). Alibaba, plateforme de e-commerce, a ainsi étendu ses activités aux solutions de paiement, au voyage, à l’assurance…

Cette position confortable en Chine nourrit des ambitions internationales et Alibaba a, par exemple, un bureau parisien depuis 2016. Alors que celui-ci était destiné à accompagner les marques françaises pour la commercialisation de leurs produits en Chine, il a évolué vers d’autres activités avec le temps. Alibaba travaille aujourd’hui avec des marques françaises telles que Axa, avec qui il a développé un partenariat pour accompagner les touristes chinois lors de leurs voyages, ou encore Edel (banque du Groupe E.Leclerc) afin de développer la solution Alipay en France.

Les touristes chinois sont les premiers ambassadeurs des services Alibaba et Wechat, de véritables pions stratégiques qui leur permettent de se positionner en dehors de la Chine. Les acteurs du secteur touristique, des hôteliers aux commerçants, s’équipent petit à petit pour répondre aux besoins des touristes chinois… car ils seront 5 millions à visiter la France en 2020 ! Ils offrent ainsi sur un plateau d’argent des premiers points d’ancrage français aux géants chinois, qui sauront capitaliser sur cette opportunité lorsqu’ils voudront toucher un public plus vaste, le moment venu… Ces Neo-GAFA arrivent à grands pas et ne seront vraisemblablement pas européens !

Partager sur

Recent Posts

Inscrivez-vous à la TraveldooNews

Pour connaître les dernières news du voyage d'affaires et des frais professionnels

Félicitations ! Vous êtes maintenant inscrit à notre Newsletter !

Subscribe toTraveldooNews

Receive the latest Business Travel and Expense news !

Congratulation! You are now registered to our newsletter!

rentréecybersécuritéicon sendNEWSLETTER